Archer
The Archery Library
Old Archery Books, Articles and Prints
homebooksarticlesprintsnews
Home > Books > Le Tir à l'Arc > L'Arc de nos Jours >
L'Arc de nos Jours
Part 7 de 13

Voici maintenant une analyse succincte des explications qui accompagnent les six figures que nous avons reproduites ci-contre (fig. 70).

Fig. a. S'asseoir devant la cible après avoir graissé la poignée de cuir de l'arc, débarrassé ses épaules de ses vêtements, placé le cuir de poitrine et mis les gantelets. On assure son assiette sur un coussin qui ne doit pas être placé trop en arrière, puis on croise les jambes, à la façon des tailleurs, en plaçant la jambe droite sur la gauche et le genou gauche un peu plus bas.

On fixe la position du corps que l'on maintient bien droit, l'épine dorsale verticalement, « en concentrant sa force sur le nombril » et en tenant l'épaule droite plus élevée que la gauche. On place l'arc contre le genou gauche et dix flèches sur le genou droit.

Fig. 69. — Gantelets et doigtiers d'archers japonais..
Fig. 69. — Gantelets et doigtiers d'archers japonais.
Fig. 70. — L'exercice du tir à l'arc. — Les six positions successives du tireur. D'après un traité de tir à l'arc japonais, <i>Sha-gaku-sei-yo.
Fig. 70. — L'exercice du tir à l'arc. — Les six positions successives du tireur.
D'après un traité de tir à l'arc japonais, Sha-gaku-sei-yo.

Fig. b. Pour encocher une flèche, on doit d'abord la prendre sur le genou en la pinçant entre le petit doigt et les autres doigts, puis, en la mettant sur la corde, on engage le pouce droit sous l'encoche assez profondément mais en diagonale, de façon à ce qu'il ne la touche pas. On fait appel à la force musculaire de la naissance du pouce sur l'extrémité duquel les autres doigts (sauf le petit doigt doivent venir s'appuyer légèrement.

La main gauche devra emboîter l'arc de façon convenable, c'est-à dire, ni trop fortement ni trop superficiellement. La naissance du pouce gauche appuyera sur l'intérieur de l'arc, et le médium se placera sur l'intérieur du pouce : l'annulaire et le petit doigt se réuniront avec légèreté; quant à l'index on le placera comme on voudra.

Fig. c. Pour tendre l'arc il faut tirer la corde lentement, sans changer la position de l'épaule gauche, et se souvenir que la flèche ne doit pas être amenée en arrière par élévation, mais que l'élévation est la conséquence de la traction exercée en arrière[8].

Les poignets, droit et gauche, doivent toujours rester sur une même ligne parallèle à l'horizontale à mesure que le bras gauche se tend et que la main droite gagne l'épaule.

Fig. d. Le poignet droit doit arriver au défaut de l'épaule et le coude se baisser insensiblement.

Fig. e. Tendre à l'extrême. On achève de tendre l'arc en ouvrant les épaules et la poitrine par un effort des muscles du dos, jusqu'à ce que la pointe de la flèche arrive au bois de l'arc. Alors la flèche quittera la corde et s'envolera sans que le tireur s'en doute.

Fig. f. Le tireur doit reprendre une autre flèche sur ses genoux en ayant soin de ne pas changer sa position de corps.